Logo Entreprendre En Lycée Région Guadeloupe Union Européenne
Co-financeurs projet Entreprendre En Lycée FSE Guadeloupe GIP Daifi
Co-financeurs projet Entreprendre En Lycée Région Guadeloupe Union Européenne
Logo Entreprendre En Lycée Région Guadeloupe Union Européenne
Co-financeurs projet Entreprendre En Lycée FSE Guadeloupe GIP Daifi Co-financeurs projet Entreprendre En Lycée Région Guadeloupe Union Européenne
Ouverture des candidatures édition 2018-2019 Entreprendre En Lycée en Guadeloupe

La formation des futurs encadrants d’Entreprendre en Lycée a eu lieu lundi 8 octobre 2018, de 8 h à 17 h, au Lycée Charles Coeffin. Nicolas Koster, responsable des programmes de formation à l’association Entreprendre pour Apprendre France, animait les 2 sessions.

« Comment fonctionne une mini-entreprise ? Quelles en sont les étapes ? Le planning idéal ? Comment procéder ? Une formation très concrète afin que les enseignants puissent bénéficier d’informations et d’outils très concrets, avant de se lancer dans l’accompagnement de leurs élèves. », a spécifié Nicolas Koster d’EPA France. Au programme de la formation, présentation d’Entreprendre pour Apprendre (EPA) France dédié aux lycéens, moyens et objectifs, étapes et planning conseillé, rôle de tous les acteurs, et présentation de leur« Business Model Canva ». Des outils au service, désormais, de tous les encadrants d’Entreprendre en Lycée !

De nombreux enseignants
« Je voulais savoir, et surtout comprendre, comment s’articulait le challenge, et ce qui nous était précisément demandé. », a déclaré Laurent Lormel, professeur de mathématiques et de sciences au Lycée Carnot au début de la formation. D’autres enseignants n’étaient pas à leur première participation mais espérait « de nouveaux outils. Je suis venue également pour m’améliorer. », a signalé Gladys Condere (sa 10e édition !), professeur d’économie et de gestion, au lycée Yves Leborgne. Une volonté de la part de tous les enseignants présents que Marius Kancel, Chef de projet délégué d’Entreprendre en Lycée, a félicité d’emblée : " Nous vous remercions des efforts que vous allez faire cette année, car nous savons que cela vous demande beaucoup."

Nicolas Koster dEPA France

De vrais conseils
Les enseignants ont ainsi pu bénéficier d’un partage d’expertises et d’outils* pour mener à bien leur accompagnement : bien délimiter le rôle de chaque acteur dans la mini-entreprise (coach, parrain, etc.), provoquer la rencontre avec le parrain, éviter le danger de comparer les élèves d’une année sur l’autre, proposition d’un business plan (« Business Model Canva"), précisions sur le capital de démarrage, conseils sur les modalités d’assurance !

Vie d’une mini-entreprise : 5 étapes
Nicolas Koster a indiqué également quelles étaient les 5 étapes de la vie d’une mini-entreprise :
1 - Démarrage du projet : présenter le dispositif aux élèves, rechercher une idée, se renseigner sur son cadre légal, etc.
2 - De l’idée à la mini-entreprise : bien étudier son marché, création officielle de la mini-entreprise, etc.
3 - Faire vivre sa mini-entreprise : comment répartir le travail par services ?
4 - Valoriser le projet de la mini-entreprise via des événements : foire-exposition annuelle ou autres.
5 - Clôturer la mini-entreprise en réalisant le bilan financier et humain.

 

Atelier formation enseignants

 Atelier enseignants
Le dispositif EPA mettant en avant la pédagogie active, à chaque thématique abordée de la formation, un court atelier de 5 à 20 mn entre enseignants mettait en pratique les propos du formateur. Ici, les enseignants plaçant les différentes étapes sur le planning de l’année, avec les différentes contraintes de l’année (vacances, stages, etc.).

 

Encadrants : un rôle capital
Non seulement pour la réussite du projet, en donnant aux élèves des outils pour arriver à leurs objectifs selon un échéancier, mais aussi pour les accompagner vers l’autonomie. « D’ailleurs, à la fin, vous ne direz plus élèves, mais mini-entrepreneurs ! », a souligné Nicolas Koster. L’encadrant portera également différents objectifs pédagogiques. « « Il devra trouver les moyens d’appliquer ses outils pédagogiques via la création et le fonctionnement de la mini-entreprise. D’ailleurs, ces programmes peuvent faciliter la mise en place du Parcours Avenir, du parcours citoyen, des enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI), et bien entendu du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. En résumé, l’encadrant va aider l’élève à mûrir, être acteur de son avenir et devenir citoyen responsable, capable de faire un choix d’orientation scolaire ou professionnel. »,, révèle Marius Kancel.

Marius Kancel

 

Sur le terrain maintenant !

IMG 2625Après une présentation de la propriété intellectuelle par Nicolas Craipeau, directeur du Gip-Daifi, les enseignants se sont vus remettre "L’expression des besoins d’accompagnement", un document où ils pourront noter quels compléments d’accompagnements ils pourraient souhaiter et une fiche d’évaluation de la formation. « Une formation très dense à vivre maintenant sur le terrain ! », a apprécié Laurent Lormel, professeur de mathématiques et de sciences au Lycée Carnot.

 Expression des besoins daccompagnement

 Entreprendre en Lycée : l’ouverture à 3 challenges
Dans le cadre de la création de l’association Entreprendre pour Apprendre, les mini-entreprises d’Entreprendre en Lycée pourront participer à 3 challenges d’EPA France cette année, si elles le souhaitent :
1 - Le challenge régional : Guadeloupe/Saint-Barthelemy/Saint-Martin
2 - Le challenge national EPA pour la mini-entreprise vainqueur du challenge EPA
3 - Eventuellement, le challenge européen
Attention, pour ce dernier challenge, la mini-entreprise devra défendre son projet en anglais ! Il vaudra donc mieux s’y prendre à l'avance…

 

*Des outils sont également disponibles en ligne pour les encadrants sur http://www.entreprendre-pour-apprendre.fr/fr/enseignants/epa-et-vous.html

Voior les vidéos canal 10